Qui sommes-nous ?

Présentation

Bugey côté fermes est un point de vente collectif qui permet à des agriculteurs de vendre les produits de leurs fermes eux-mêmes et en direct.


Aujourd’hui, il y a 14 exploitants et 1 artisan adhérents (le membre adhérent fait partie de l’association Bugey Côté Fermes). Il assure une permanence au magasin, en fonction d’un planning précis, entre une demi-journée et une journée par semaine ; il participe à la gestion et au fonctionnement du magasin et de l’association (président, trésorier, secrétaire, communication, entretien, etc.) et 15 membres associés (le membre associé fait partie de l’association Bugey Côté Fermes avec laquelle il a un contrat renouvelable d’1 an. Il assure quatre demi-journées de présence au magasin (animation).).

Bugey côté fermes, c’est un point de vente direct né en 1999. Deux ans de montage de projet auront été nécessaires et plusieurs financements : Leader, FEADER, CDRA. Son succès a permis une croissance à 2 chiffres depuis la création (+10 à 20%) pour atteindre un chiffre d’affaire de 1 million d’euros en 2011 (150 000€ en 2001 lors de la création).

Près d’une centaine de personnes travaillent dans les exploitations pour Bugey côté fermes.
Cette réussite aura permis de sauver des exploitations, de soutenir l’installation d’exploitants et plus largement cela aura permis à des exploitants d’exister et de vivre de leur passion.

Les Objectifs

"Produits de nos fermes, vendus par nous-mêmes"
Ces produits de proximité ont pour principe d’avoir été fabriqués, récoltés, élevés et transformés dans l’exploitation : ils sont directement vendus par le producteur, sans intermédiaire.
  • Vendre des produits de qualité à des prix raisonnables
  • Valoriser les producteurs locaux et leur permettre de vivre « ici »
  • Favoriser les rencontres entre nos clients et les producteurs (permanences)
  • Développer la communication, la transparence et le sérieux de l’association

Des enjeux pour le Territoire

Comment participer à la vie du territoire?
Aujourd’hui, en plus de la gestion du point de vente directe, une réflexion plus large est menée : comment participer à la vie du territoire ?
  • Quel rôle dans l’installation des jeunes?
  • Comment sauvegarder les terres agricoles?
  • Se positionner pour fournir des buffets lors d’événements sur le territoire (mairie, évènements culturels)
  • Restauration collective ?
  • Travailler avec les entreprises (Dumas, Hermes, CIAT…)
  • Il est nécessaire et vitale pour l’agriculture de sauvegarder les terres agricoles. Aujourd’hui les jeunes ont du mal à trouver le foncier nécessaire à leur installation. C’est un problème politique.
Il est également nécessaire de maintenir une agriculture diversifiée : on ne peut pas faire que du maïs avec des grandes quantités d’intrants à Belley sur des terres marécageuses avec les risques de pollution de l’eau que ces pratiques peuvent présenter. Il est donc souhaitable de maintenir de petits producteurs et de limiter le développement de grosse ferme en monoproduction.


  En ce qui concerne la qualité des produits, le bio reste l’avenir sur le Pays du Bugey. Etant donné la qualité environnementale du territoire, on ne devrait pas pouvoir faire autrement. Bugey Côté fermes est d’ailleurs à l’origine de conversion en bio : le point de vente a tendance à tirer les producteurs vers le haut et vers plus de qualité.

  La vente directe est souvent une nécessité pour survivre : 1 producteur de pommes a fait le choix de passer en bio et d’écouler 100% de sa production (150T) en vente directe. Malgré ça, il ne fait que survivre...

  En ce qui concerne les friches agricoles, elles sont le résultat de la favorisation d’une agriculture industrielle qui a recentré les agriculteurs sur les terres de vallées au détriment notamment des côteaux. Pour les petits producteurs, tout peut être support d’agriculture, il n’y a pas de problème particulier sur le territoire. Il faut juste adapter la production de l’exploitation avec un débouché adapté et éventuellement des compléments touristiques.

Qualité des Produits

Une réflexion sur la qualité des produits est également menée :
  • Les produits contenant des OGM (y compris additif lors de la transformation) ne sont pas autorisés et les certificats justificatifs sont demandés.
  • L’association veille aussi à ce que les éleveurs aient une certaine autonomie alimentaire sur leur élevage (polyculture-élevage).
  • Le label bio n’est pas obligatoire, mais beaucoup de produits vendus le sont ou ont un label.
Une charte de qualité?

Point de vente collectif

Bugey côté fermes fait partie du réseau Terre d’envies qui fédère différents points de vente en région Rhône alpes. Cette association leur apporte un soutien législatif notamment pour la mise en place de cahiers des charges plus restreints au niveau des ateliers de transformation locaux ainsi que sur la communication. C’est un soutien important pour Bugey Côté Fermes.

Il existe une soixantaine de PVC (Points de vente collectifs) dans notre région, dont la moitié est fédérée par l’association Terre d’envies. Ce réseau allie entraide et formation pour défendre et optimiser ces points de vente collectifs.

Les points de vente collectifs sont encadrés par 3 définitions et textes réglementaires

  Le magasin de Belley vous accueille du mardi au samedi pour découvrir l’ensemble de nos produits cultivés, élevés ou fabriqués dans nos exploitations, en vente directe et sans intermédiaire, ce qui est répond à une spécificité et à des obligations liées à ce mode de commercialisation régi par des normes - désormais européennes – avec un avantage non négligeable pour le consommateur : le contact direct avec les producteurs.

Tous les adhérent participe à la gestion et au fonctionnement de ce point de vente collectif (PVC) : ils y assurent, à tour de rôle, une permanence par demi-journées.

Devenir membre adhérent ou membre associé

Vous êtes producteur et vous souhaitez nous rejoindre : envoyez-nous votre proposition par courrier, elle sera étudiée lors de notre réunion mensuelle. Si votre candidature est retenue, nous vous inviterons à venir nous présenter votre production et à nous faire visiter votre exploitation avant la prise de décision finale par le groupe.
Le membre adhérent
Le membre adhérent fait partie de l’association Bugey Côté Fermes. Il assure une permanence au magasin, en fonction d’un planning précis, entre une demi-journée et une journée par semaine ; il participe à la gestion et au fonctionnement du magasin et de l’association (président, trésorier, secrétaire, communication, entretien, etc.).

Le membre associé
Le membre associé fait partie de l’association Bugey Côté Fermes avec laquelle il a un contrat renouvelable d’1 an. Il assure quatre demi-journées de présence au magasin (animation).