– Retour des terrines de volaille –
22 avril 2021
– Produit de saison / Fraises Bio –
5 mai 2021
Montrer tout

– Actus de nos fermes / Le gel a frappé –

visite des parcelles de Mathieu TISSOT (Les Vergers Tissot)

Il ne vous aura pas échappé que cette année un gel exceptionnel a frappé nos cultures. Quelles conséquences pour nos fermes ? Il est encore un peu tôt pour avoir des certitudes sur toute la saison mais voici déjà quelques éléments. Zoom sur les fruits, le miel et le vin. Les plus touchés sont les vergers. A Flaxieu, au GAEC des Plantaz (https://bit.ly/2RohOcI), la perte est totale sur les poires. Pour les pommes, un petit espoir réside sur les variétés les plus tardives qui n’étaient pas encore en fleur mais les fruits ne seront probablement pas de très bonne qualité. Depuis la création du GAEC c’est la première année que Gérald, Francis et Guillaume doivent faire face à un « gel noir » (-4°C de minuit à 8h du matin). Dans de telles conditions les moyens de lutte sont limités : les bougies ne sont pas suffisantes, et la technique d’aspersion nécessiterai trop d’eau. L’équipe attend beaucoup du fond de calamité et des assurances pour limiter les pertes économiques. Les dégâts sur les autres fruits destinés aux sorbets, jus et confitures seront connus plus tard dans la saison. Les Ruchers de l’Arvière (https://bit.ly/3h4olDQ) doivent aussi s’adapter. En effet, les abeilles sont dans les starting-block : les ruches sont remplies avec des colonies en très bonne santé qui ne demandent qu’à sortir et butiner. Malheureusement une mauvaise météo n’a pas permis aux abeilles de trouver assez de nectar car il ne fait pas assez chaud : il a donc fallu les nourrir pour ne pas qu’elles meurent de faim. La période de pluie qui arrive ne va pas arranger les choses (sauf pour les plantes qui en ont grand besoin) et peut favoriser l’essaimage des ruches : les abeilles se sentant à l’étroit et inactives risquent de chercher à diviser la colonie en 2. Ce n’est pas souhaitable puisqu’une ruche qui essaime ne fournira pas autant de miel qu’une ruche qui n’aurait pas essaimé. Quant aux variétés de miel de cette année on peut être sûr qu’il n’y aura pas d’Acacia (les boutons floraux ont gelé), pas non plus de miel de Fleur Sauvages (pissenlits et fruitiers sont passés sous la période fraîche donc ne produisent pas de nectar suffisant), à venir peut-être du Fleur, Tilleul, Châtaignier, Montagne et Sapin … la météo nous le dira !
Côté vin, la Maison Fusillet (https://bit.ly/3efi1rE) n’a que partiellement été touchée. Les Chardonnay, qui se trouvent à Belley a surtout subit le gel mais les autres parcelles, qui se trouvent à Arbignieu seront peut-être épargnées.

Comments are closed.